Interview exclusive : Célhia de Lavarène, un esprit libre à l’ONU

Célhia de Lavarène est journaliste politique et a couvert les Nations-Unies en tant que correspondante pour plusieurs médias. Elle a participé à 7 missions de l’ONU en Afrique, Asie et Europe de l’est.
En 2001, Jacques Klein, représentant spécial de Kofi Annan en Bosnie-Herzégovine lui demande de le rejoindre pour lutter contre le trafic d’êtres humains aux fins sexuelles qui sévissait dans les Balkans.
Elle conçoit et dirige le Special Trafficking Operation Program (STOP).
Les expériences de la Bosnie et du Libéria ont conduit Célhia de
Lavarène et deux policiers internationaux à créer l’ONG STOP : Stop Trafficking Of People pour venir en aide et protéger les victimes de trafic sexuel, essentiellement des jeunes femmes et des enfants.
Son ONG tente d’alerter les pouvoirs publics des pays dans lesquels les victimes sont repérées. Souvent, sans succès. Elle livre ici son combat quotidien pour faire exister son organisation, et la défaillance des états.

Découvrez l’interview complète dans l’Espace Abonnés.

Extraits :

Découvrez d'autres articles :

Laisser un message