Anders Kompass

Anders Kompass, directeur des opérations sur le terrain au Haut-Commissariat de l’ONU pour les droits de l’homme a transmis à l’été 2014 aux autorités françaises un document confidentiel révélant des accusations de viols d’enfants par des soldats français en République centrafricaine présents sur le terrain dans le cadre de l’Opération Sangaris. Anders Kompass a été sanctionné par l’organisation qui lui a refusé le statut de lanceur d’alerte avant que sa réintégration ne soit ordonnée par un tribunal interne à l’ONU.
Le 7 juin 2016, Anders Kompass a démissionné indiquant qu’il lui était impossible de poursuivre sa mission au sein de l’Organisation face à « La totale impunité pour ceux qui ont abusé de leur autorité, à divers degrés, associée au manque de volonté de la hiérarchie d’exprimer tout regret … »
 

 


Tous les articles sur Anders Kompass :

  • Les exactions impunies de l’opération Sangaris exactions impunies en Centrafrique « Zero Impunity » : c’est le nom donné à une opération de plusieurs médias internationaux dont Mediapart est partenaire. Des enquêtes qui dénoncent l’impunité dont bénéficient les auteurs de violences sexuelles en conflit armé. Jusqu’au mois de mars, 6 grandes enquêtes décryptent ces mécanismes. La première ce jour, L’OPÉRATION SANGARIS qui a quitté la Centrafrique en ... Lire l'article.


  • Les dossiers noirs de l’ONU Haut-fonctionnaire aux Nations unies, le Suédois Anders Kompass a transmis à la justice française un rapport interne sur les accusations d’abus sexuels par des militaires sur des enfants en Centrafrique. Suspendu de ses fonctions, il dénonce une enquête escamotée.  ONU : l’homme qui en savait trop Dans les rues de Stockholm, les couloirs du métro, les passants l’arrêtent pour le ... Lire l'article.


  • ONU: un lanceur d’alerte démissionne Anders Kompass, le fonctionnaire onusien qui a fait fuiter un rapport sur les viols d’enfants commis par des soldats français, a claqué la porte des Nations unies. Il dénonce l’inaction de l’organisation, qui s’est attaquée à lui plutôt qu’aux auteurs des faits. C’est un épilogue malheureusement prévisible au sein d’une organisation qui n’a jamais fait de ... Lire l'article.


  • Viols d’enfants en RCA : démission du lanceur d’alerte de l’ONU Anders Kompass Il avait révélé le scandale des abus sexuels sur des mineurs commis par des Casques bleus en Centrafrique : Anders Kompass démissionne de son poste de directeur des opérations de terrain du Haut-commissariat des Nations unies aux droits de l’homme. Un geste fort pour protester contre l’ « impunité totale » des responsables et l’ ... Lire l'article.


  • ONU : le lanceur d’alerte Anders Kompass démissionne Anders Kompass, le haut responsable des Nations unies accusé d’avoir transmis à l’été 2014 aux autorités françaises un document confidentiel révélant des accusations de viols d’enfants par des soldats français en République centrafricaine, a démissionné pour protester contre « la totale impunité » dont bénéficient les auteurs de ces actes. lire sur lemonde.fr Lire l'article.


  • Anders Kompass, l’homme qui a révélé les viols par des militaires en Centrafrique, finalement blanchi par l’ONU INTERNATIONAL – Anders Kompass, directeur des opérations de terrain au Haut-Commissariat de l’ONU pour les droits de l’Homme, avait été sanctionné par l’organisation internationale après la divulgation en avril 2015 d’un rapport portant sur des viols commis par des soldats français en Centrafrique. Révélations dont le fonctionnaire suédois était à l’origine. Lui refusant le statut de ... Lire l'article.


  • A l’ONU, il ne fait pas bon être lanceur d’alerte La liste de celles et ceux qui trouvent la force de dénoncer des abus de toutes sortes aux Nations unies a, au fil des ans, singulièrement diminué. L’organisation déploie un éventail infini de mesures de rétorsion à l’encontre de quiconque ose la défier. « Lorsque la broyeuse onusienne se met en marche, vous n’êtes plus rien », explique un lanceur ... Lire l'article.


  • Qui est Anders Kompass, le diplomate suédois qui a démissionné après ses révélations sur les viols en Centrafrique ? Le lanceur d’alerte, haut-responsable de l’ONU, a démissionné pour protester contre «la totale impunité» concernant les cas de viols commis par des Casques bleus, selon l’ONG UN Watch. Anders Kompass a démissionné. Il avait révélé en juillet 2014 qu’au moins quatorze soldats français et cinq militaires étrangers déployés en ... Lire l'article.


  • Anders Kompass « ne peut pas être considéré » comme « un lanceur d’alerte », indique l’ONU après la divulgation d’un rapport sur l’armée française en Centrafrique CENTRAFRIQUE – Inconnu du grand public, le directeur des opérations de terrain au Haut-Commissariat de l’ONU pour les droits de l’homme, Anders Kompass, serait à l’origine de la révélation d’un scandale qui pourrait ébranler l’armée française. Selon les révélations du Guardian, confirmées par un communiqué de l’ONU qui ne cite toutefois jamais le nom de Anders ... Lire l'article.


  • Un tribunal de l’ONU ordonne la réintégration d’Anders Kompass Le suédois Anders Kompass, qui avait alerté la France sur des viols commis par ses soldats en Centrafrique, a remporté une première manche contre l’ONU. Un tribunal interne à l’organisation ordonne sa réintégration. Nouveau rebondissement dans le scandale des enfants violés par des soldats français en Centrafrique. Le tribunal du contentieux, une instance interne à l’ONU, ... Lire l'article.


Découvrez d'autres articles :

Laisser un message