La Commission européenne lance une plateforme pour protéger l’anonymat des lanceurs d’alerte

La Commission européenne a mis en ligne le 16 mars un outil anonyme à usage de chaque citoyen. C’est une plateforme qui permet de faire connaître à la Commission les pratiques anticoncurrentielles des entreprises, c’est à dire les ententes et accords sur les prix. Ces ententes causent des dégâts énormes sur l’économie en freinant l’innovation et imposent au consommateur des produits restreints avec des prix moins avantageux.

ARTICLE :

Avec son « outil pour les #lanceursdalerte #anonymes « , la #Commissioneuropéenne a mis en ligne jeudi 16 mars une plateforme permettant de dénoncer les #pratiquesanticoncurrentielles des entreprises, tout en restant anonyme. 

La Commission européenne tend la main aux lanceurs d’alerte. Le gendarme européen vient de lancer une plateforme en ligne permettant à chacun de dénoncer, dans un message #anonyme, des pratiques #anticoncurrentielles.

Entente et accord sur les prix, cartels et exclusions de certains produits du marché… Pour la Commission européenne, ces comportements peuvent causer un « dégât immense » sur l’écomonie. Ils freinent l’innovation et lèsent le consommateur en lui imposant un marché et des produits restreints, avec des prix moins avantageux qu’ils ne pourraient l’être si toutes les circonstances de la concurrence étaient vraiment réunies. « Si les citoyens sont inquiets face à des pratiques commerciales qu’ils jugent répréhensibles, ils peuvent nous aider à y remédier », a déclaré Margrethe Vestager, commissaire en charge de la politique de concurrence, dans un communiqué jeudi 16 mars.

L’initiative intervient un mois après le vote par les députés européens d’une #résolution encourageant à mieux protéger ceux qui prennent des #risques personnels et professionels pour protéger l’#intérêtgénéral de l’Union européenne.

 

lien vers la plateforme ICI

lire sur mashable.france24.fr

publié le 17 mars 2017

Découvrez d'autres articles :

Laisser un message