Quand les pesticides tuent : le combat de Paul François contre Monsanto

Emission Affaires Sensibles : Paul François, agriculture de Charente, mène depuis de longues années un combat judiciaire et médiatique contre Monsanto. Les agriculteurs, même jeunes, meurent en silence dans les exploitations agricoles françaises : parkinson,  leucémies,  myélomes, troubles neurologiques, cancers de la vessie… nombre d’entre eux pensent qu’ils sont malades des pesticides.

ARTICLE :

Mercredi 8 mars dans #AffairesSensibles, l’histoire d’un #scandale qui ne fait que commencer : les #pesticides et leurs #victimes.

Depuis plus de 50 ans, nos campagnes sont dopées, shootées à ces produits chimiques.

En Europe, la France est la championne en la matière. En 2014, notre pays a consommé au moins 60 000 tonnes de pesticides, soit 9% de plus que l’année précédente. Une progression constante malgré les alertes et les études qui de plus en plus corrélèrent l’utilisation de ces produits avec l’apparition et l’augmentation de #maladies au sein des groupes qui en font l’usage ou vivent à proximités de zones où ses produits sont déversés.

Chaque année dans les campagnes françaises on enterre en silence des exploitants souvent jeunes qui ont le corps meurtri, atteints de parkinson, de leucémies, de myélomes, de #troublesneurologiques, de #cancers de la vessie… Sont-ils malades des pesticides ? Beaucoup le pensent.

Ils sont de plus en plus nombreux, exploitants comme de simples consommateurs, à avoir décidé de combattre sur le plan judiciaire et médiatique et ainsi briser le #murdu slence autour de cette question. L’un de ces #combats les plus emblématiques est celui de #PaulFrançois, agriculteur de Charente qui depuis de longues années mène une bataille contre #Monsanto, coupable selon lui de son #intoxication.

 

lire et écouter sur franceinter.fr

publié le 8 mars 2017

Découvrez d'autres articles :

Laisser un message