Face à la corruption, s’indigner ne suffit plus

Serions-nous hypnotisés en France ou devenus inertes faces aux scandales à répétition qui touchent notre classe politique, tous bords confondus ? Roumanie, Islande, Brésil, des foules manifestent contre la corruption des dirigeants. Il est de notre responsabilité d’agir.

ARTICLE :

Doit-on continuer à regarder le grand feuilleton des « #affaires  » qui fracassent la vie publique depuis trente ans comme on va au cirque ? En Roumanie, en Islande ou au Brésil, des foules manifestent contre la #corruption des classes dirigeantes. En France, rien. Il est aussi de la responsabilité des citoyens d’agir.

Bon. Qu’est-ce qu’on fait maintenant ? On continue, tels des automates sous hypnose, à regarder le grand feuilleton des « affaires » qui fracassent la vie publique depuis trente ans comme on va au cirque ?

Mesdames et messieurs, voici l’illusionniste François Fillon : y a un emploi, y a plus d’emploi ! [applaudissements dans le public]

Et maintenant le jongleur Nicolas Sarkozy : pas une, pas deux, pas trois, mais dix affaires dans lesquelles il est cité ! [“waouh”, s’exclament les spectateurs]

Sans oublier l’incroyable acrobate Jérôme Cahuzac : il est chargé au sein du gouvernement de lutter contre la fraude fiscale tandis qu’il est lui-même un fraudeur fiscal depuis vingt ans ! [souffles coupés dans la salle]

Vous l’adorez, le clown Jean-Christophe Cambadélis : il n’hésite pas à mettre en doute publiquement l’honnêteté de Fillon alors qu’il a lui-même été condamné deux fois par la justice dans des affaires d’emplois fictifs ! [rires unanimes].

 

lire sur mediapart.fr

publié le 7 février 2017

Découvrez d'autres articles :

Laisser un message