Conflits d’intérêts : « Le Monde » a recensé la liste des avoirs de l’empire Trump, pays par pays

Le bureau pour l’éthique gouvernementale (USA) a jugé lors d’une conférence que Donald Trump ne respectait pas les normes suivies par les Présidents Carter, Reagan, Bush (père et fils) et Clinton. En effet, le seul moyen de prévenir les possibles conflits d’intérêts est de placer les actifs dans une société gérées par des personnes indépendantes … là où D. Trump cède son groupe a ses deux fils aînés …

ARTICLE :
Le président élu a expliqué, mercredi, comment il veut tenter d’écarter les soupçons de conflits d’intérêts entre sa fonction de chef de l’Etat et son entreprise.

Donald Trump a annoncé, mercredi 11 janvier, avoir cédé la direction de son groupe à ses deux fils aînés, Eric et Donald Junior. Il s’est également engagé à ce qu’il n’y ait pas de nouveaux contrats signés par son groupe à l’étranger durant sa présidence.

Ces annonces n’ont toutefois pas rassuré les observateurs sur de possibles conflits d’intérêts. Les experts sur les questions d’éthique gouvernementale avaient prévenu que le seul moyen d’éviter les contentieux consistait à placer les actifs dans un « blind trust », c’est-à-dire une société gérée par des personnes totalement indépendantes. C’est ce qu’avaient fait en leur temps Jimmy Carter, Ronald Reagan, George H. W. Bush, Bill Clinton ou encore George W. Bush.

« Le plan annoncé par le président ne remplit pas les normes suivies par chaque président depuis quatre décennies »a jugé Walter Shaub, directeur du Bureau pour l’éthique gouvernementale, lors d’une conférence à l’Institution Brookings.

 

lire sur lemonde.fr

publié le 12 janvier 2017

Découvrez d'autres articles :

Laisser un message