Après le procès Lagarde, la relaxe dans l’affaire Wildenstein ne passe pas sur Twitter

Olivier Géron, le président du tribunal correctionnel de Paris reconnais lui-même que la décision rendue dans le procès Wildenstein pouvait être incomprise par l’opinion … C’est peu dire que la décision de relaxe générale rendue dans l’affaire de fraude fiscale présumée qui touche les héritiers Wildenstein agite les réseaux sociaux et rappelle la décision contestée du procès Lagarde.

 

ARTICLE :

La relaxe générale surprise rendue dans l’affaire de « fraude fiscale » présumée visant les héritiers de la famille de marchands d’art Wildenstein provoque de vives réactions sur les réseaux sociaux. Pour de nombreux internautes, elle rappelle le procès Lagarde, dont la décision, très contestée, a elle aussi suscité de vifs commentaires.

Quelques semaines après la décision rendue par la Cour de justice de la République dans le procès Lagarde, une nouvelle décision de justice agite les réseaux sociaux. En reconnaissant lui-même que la décision rendue jeudi dans l’affaire Wildenstein pouvait être « incomprise » par l’opinion, le président du tribunal correctionnel de Paris Olivier Géron n’aura pas manqué d’alimenter les commentaires.

 

lire sur lci.fr

publié le 12 janvier 2017

Découvrez d'autres articles :

Laisser un message