Conflits d’intérêts avec les laboratoires pharmaceutiques : les facs de médecine épinglées

Une association publie un classement des universités en fonction de leurs rapports avec l’industrie pharmaceutique.

Dès les premières années de leur cursus universitaire, les étudiants en médecine sont insuffisamment protégés contre l’influence des laboratoires pharmaceutiques. C’est ce que confirme le classement de Formindep, le premier du genre, publié lundi 9 janvier dans la revue scientifique en ligne PLOS ONE. L’association pour une information médicale indépendante a étudié les politiques des facultés de médecine vis-à-vis des conflits d’intérêts.

S’inspirant d’une opération similaire menée aux Etats-Unis en 2007, l’association a adressé aux doyens de trente-sept facultés de médecine en France un questionnaire de treize critères permettant d’évaluer leur démarche en la matière.

 

lire sur lemonde.fr

publié le 10 janvier 2017

Découvrez d'autres articles :

Laisser un message