Jon Palais vs BNP : une dispense de « peine » requise pour le premier « faucheur de chaises », décision le 23 janvier

Ce lundi 9 janvier, comparaissait à Dax, Jon Palais, militant altermondialiste, premier « faucheur de chaises » dans une agence BNP qui voulait, par ce procès, faire celui de l’évasion fiscale. Le jugement est attendu le 23 janvier alors que le procureur a requis une « dispense de peine ». Jon Palais est défendu par Eva Joly.
ARTICLE :
Jon Palais, militant altermondialiste et premier « faucheur de chaises » dans une agence de la BNP, comparaissait ce lundi 9 janvier à Dax. Le procureur a requis une « dispense de peine ». Le jugement sera rendu le 23 janvier.

Il voulait faire de ce procès celui de l’évasion fiscale. Jon Palais, militant altermondialiste, comparaissait ce lundi 9 janvier au tribunal de Dax pour « vol en réunion ». Son tort ? Avoir dérobé quatorze chaises dans une agence parisienne de la BNP, en octobre 2015, afin de dénoncer l’utilisation des paradis fiscaux par les grandes banques françaises. Le parquet a finalement requis à son encontre une « dispense de peine ».

Une peine qui serait, selon le procureur de la République, « de nature à satisfaire la société » a-t-il pris soin de préciser, dans la mesure où « il s’agit d’un mouvement pacifiste et bon enfant ». Certes, a-t-il poursuivi, il y a bien eu « emport de chaises, mais pas d’éléments intentionnels de l’appropriation frauduleuse ».

 

lire sur lci.fr

publié le 9 janvier 2017

Découvrez d'autres articles :

Laisser un message