Pris dans leurs rivalités, les services français ont privilégié leurs liens avec la NSA et le GCHQ

Archives Snowden : la rivalité historique entre les deux principaux services français, DGSE et DGSI qui se jalousent depuis un siècle n’a jamais cessé. Au point de privilégier parfois les liens avec des services étrangers (NSA et GCHQ) à la coopération entre directions françaises du renseignement.

ARTICLE :

Selon des archives d’#EdwardSnowden, ex-contractuel de la #NSA, la #DGSE et la #DCRI ont parfois préféré travailler avec leurs homologues étrangers plutôt qu’ensemble.

Dans l’ombre de la stratégie antiterroriste française se joue une autre guerre. Loin des déclarations gouvernementales assurant que l’ensemble de la communauté du renseignement unit ses forces, la rivalité historique entre les deux principaux services français, la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) et la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) n’a, en réalité, jamais cessé. Au point de privilégier parfois les liens avec des services étrangers à la coopération entre directions françaises du renseignement.

« Les cousins », comme ils s’appellent eux-mêmes, se jalousent depuis un siècle. Mais depuis 2008, début du programme d’investissement massif de la France dans la création d’une plate-forme nationale de renseignement technique gérée par la DGSE et mutualisée aux principaux services secrets français, la DGSI (qui s’appelait jusqu’en 2014 la Direction centrale du renseignement intérieur, DCRI), n’a eu de cesse de vouloir s’émanciper de la DGSE dans son utilisation des moyens techniques du #renseignement.

lire sur lemonde.fr

LE MONDE | | Par Jacques Follorou

Découvrez d'autres articles :

Laisser un message