Julian Assange s’explique sur les suspicions d’agression sexuelle

Julian Assange, fondateur de Wikileaks, s’explique sur la suspicion d’agression sexuelle sont il est  accusé depuis 6 ans et affirme avoir eu des relations sexuelles consenties avec la jeune femme qui l’accuse. Selon lui, il s’agit d’un piège, la jeune femme avait rassemblé des dizaines de photos de lui dans les semaines précédant leur rencontre.

 

ARTICLE :

« Je suis innocent » ! Le lanceur d’alerte Julian Assange brise le silence et s’explique sur la suspicion d’agression sexuelle.

Closer s’est procuré le compte-rendu de l’audition du lanceur d’alerte, qui a eu lieu les 14 et 15 novembre dernier à l’ambassade d’Equateur à Londres (téléchargeable ici). Pour la première fois depuis six ans, Julian Assange s’explique.

Le lanceur d’alerte le plus célèbre du monde, fondateur de WikiLeaks, site mondialement connu pour avoir publié des documents classés secrets défense sur l’Irak et l’Afghanistan et révélé que la NSA avait espionné les communications de trois présidents français donne sa version des faits.

Et raconte par le détail ces évènements d’août 2010 qui l’ont conduit à être suspecté d’agression sexuelle et arbitrairement détenu au Royaume-Uni depuis plus de six ans. « Il y a six ans aujourd’hui, le 7 décembre 2010, j’ai été menotté et enfermé en prison sur ordre d’un procureur suédois Marianne Ny, explique le lanceur d’alerte le plus célèbre du monde. Je n’ai pas été et ne suis toujours pas inculpé d’une quelconque charge. Les motifs revendiqués pour mon arrestation et mon extradition sans inculpation étaient tels que Marianne Ny pouvait m’interroger. Mais ce n’est que six ans plus tard – il y a trois semaines de cela- que j’ai été interrogé pour la première fois. J’ai décidé de publier mes réponses « (..).

 

lire sur closermag.fr

Découvrez d'autres articles :

Laisser un message