Snowden enfonce un candidat à la tête de la diplomatie américaine

Edward Snowden révèle que le général #Petraeus a partagé avec sa biographe et maîtresse, et pour son seul bénéfice, des informations confidentielles relatives à des programmes militaires à accès spéciaux classifiées au-delà de top secret, ainsi que des conversations avec le Président, … Ces informations n’avaient rien à voir avec des révélations d’intérêt général et étaient bien plus confidentielles que ce qu’a pu révéler Edward Snowden aux journalistes. Y aurait-il une justice à deux vitesses ?
Le général David Petraeus, qui figure sur la short list pour le poste de secrétaire d’État au sein du cabinet de Donald Trump, a partagé des informations « bien plus confidentielles » que ce qu’Edward Snowden a transmis à la presse, selon le lanceur d’alerte.

Les États-Unis ont-ils une justice à deux vitesses pour ceux qui font fuiter les secrets d’État ? Pour Edward Snowden la réponse ne fait aucun doute, alors que le général David Petraeus est pressenti pour devenir secrétaire d’État du président élu Donald Trump après avoir démissionné de la direction de la CIA suite au partage d’informations confidentielles avec sa biographe. Réfugié en Russie pour éviter les poursuites lancées contre lui par le gouvernement américain, le lanceur d’alerte derrière les révélations top-secrètes sur les systèmes d’écoutes de la NSA a largement critiqué la différence de traitement, lors d’une interview accordée à Yahoo! News parue dimanche 4 décembre.

 

 

lire sur latribune.fr

Par Laszlo Perelstein  |  

Sur le même sujet :

Découvrez d'autres articles :

Laisser un message