Comment Edward Snowden s’est échappé de Hong-Kong, aidé par des réfugiés

 

A quelques jours de la sortie du biopic qui lui est consacré, Edward Snowden révèle de nombreuses informations sur son exil à Hong-Kong en mai 2013. Il explique notamment s’être caché chez des demandeurs d’asile pour éviter la police.

Le 9 juin 2013, #EdwardSnowden dévoile pour la première fois son visage au public. Face à la caméra de la journaliste américaine #LauraPoitras, il explique ses motivations, celles qui l’ont poussé à copier puis à communiquer des documents confidentiels de la #NSA. Il se trouve dans sa chambre de l’hôtel Mira, sur la baie de #HongKong, où il vit cloîtré depuis sa fuite des États-Unis, vingt jours plus tôt.

Entre cette interview et son départ pour la Russie le 23 juin, le #lanceurdalerte semblait s’être évaporé dans les rues de Hong Kong. Trois enquêtes, publiées conjointement ce 7 septembre par les quotidiens National Post (Canada), Handelsblatt (Allemagne), et The New York Times (Etats-Unis), permettent de comprendre dans quelles conditions Snowden a vécu ses premiers jours dans la peau de l’homme le plus recherché du monde. Et ce, quelques jours avant la sortie en salles du #biopic #Snowden, réalisé par Oliver Stone.

 

Découvrez d'autres articles :

Laisser un message