Diesel : peut-on cacher une catastrophe ?

Y a-t-il des logiciels truqueurs sur les voitures françaises ? Après dix mois de travail, la commission Royal arrive à des conclusions épouvantables sur les moteurs diesel roulant en France. Et choisit de communiquer au moment où on en parlera le moins…

De l’art de tenter de cacher un problème, un gros problème ! #SégolèneRoyal a donc choisi le weekend des grands départs en vacances, vendredi 29 juillet, pour publier les conclusions de la commission qui enquêtait depuis octobre sur le #diesel ! Incroyable.

Il faut dire que les résultats sont mauvais : les #voitures testées polluent beaucoup trop – cela on le sait depuis les résultats intermédiaires – et des #logicielstruqueurs comme ceux de #Volkswagen (VW) ne sont pas exclus. De nouveaux tests vont donc avoir lieu pour les trouver.

Certes, aussi, la ministre avait une idée en tête

Tout a commencé à l’automne dernier. En octobre, Ségolène Royal avait pris une mesure courageuse à la suite du #scandaleVolkswagen : la création d’une commission indépendante, chargée alors de tester un panel de 100 véhicules #diesel (finalement réduit à 86), pour connaitre les #émissions réelles de #polluants.

Certes, la ministre y était un peu obligée : tous nos voisins ont créé des #commissionsdenquête similaires pour faire la vérité sur les émissions des #diesels. Certes, aussi, la ministre avait une idée en tête : cette commission allait démontrer que les #constructeursfrançais n’avaient rien à se reprocher, afin de rassurer les acheteurs. Elle faisait confiance à son #industrie.

Alors, elle a créé une #commission vraiment ouverte, avec plusieurs représentants d’#associations #écologiques. La #transparence n’était pourtant pas totale : depuis le départ, nous, journalistes, n’avions pas un accès facile à l’information et le ministère ne répondait pas aux questions, mais cela pouvait se comprendre : les travaux étaient en cours…

« Ségolène Royal est gênée » : dans les coulisses de la commission diesel

Des conclusions qui ont #terrifié

Cette commission a donc ensuite bien travaillé. Et elle est arrivée à des #conclusions qui ont terrifié. Non, Volkswagen n’était pas le plus mauvais élève de la classe. Les véhicules #diesel de #Renault et #Nissan polluent bien plus, à la suite de très mauvais choix techniques faits par leurs ingénieurs, et parce que cela permettait d’économiser 150 euros par voiture. #Opel ou #Fiat ne font pas mieux. Peugeot et Citroën ou BMW par contre s’en sont mieux sortis.

Et les conclusions finales font apparaitre qu’il y a peut-être des #logiciels #truqueurs ailleurs que chez VW…et donc que certaines voitures pourraient perdre leur #homologation, donc être interdites de rouler … et d’être vendues ! Pour ceux qui les ont achetées, c’est une #catastrophe. Catastrophe qui aurait pu être évitée si les #étatseuropéens avaient été moins #laxistes sur leurs #contrôles ces dernières années.

Scandale des émissions : perquisition chez PSA

Le drôle de choix de la présidente de la #COP21

Pourquoi cela est-il publié le 29 juillet ? Allemands et Anglais ont donné leurs rapports dès la fin du printemps. La Commission aurait dû finir ses travaux en juin. C’était ce qui était prévu. Pendant que j’enquêtais sur le sujet en mai et juin, des #rumeurs commençaient à circuler. Certains disaient que le rapport ne serait publié qu’au cœur de l’été, pour ne pas desservir les #intérêts de #Renault, dont l’Etat est le principal #actionnaire.

Ce qui était déjà clair à l’époque, c’est que la #ministre ne voulait pas s’associer directement à la publication du rapport. Contrairement à l’Allemagne où c’était le ministre des Transports qui avait donné la conférence de presse, les conseillers de #SégolèneRoyal  faisaient savoir qu’elle serait trop occupée pour y assister, même si on ne savait pas encore qu’elle serait la date choisie…Elle était donc occupée par principe!

Et puis le pire s’est produit : les conclusions sont donc rendues publiques par surprise un vendredi après-midi, juste avant le plus grand départ en vacances de l’année. C’est un drôle de choix pour la #présidente de la #Cop21, qui parcourt le monde pour tenter de faire respecter les conclusions de la grande conférence de novembre dernier. Va-t-on parler moins de ce rapport pour autant ? On va voir…

Claude SoulaClaude Soula – Journaliste

Publié le 29 juillet 2016 à 15h53

lire sur tempsreel.nouvelobs.com

Découvrez d'autres articles :

Laisser un message