Le statut des lanceurs d’alerte à l’épreuve du procès LuxLeaks

Lire l’article sur TheConversation.com.

Un fantôme hante l’Europe : celui du public. Réduit au silence dans un monde où la réalité des choses n’a de cesse de se complexifier, c’est pourtant bel et bien en son nom que les gouvernements commettent les actions les moins recommandables. Mais c’est également en son nom que s’expriment les « lanceurs d’alerte » les plus médiatisés qui, d’Edward Snowden à Antoine Deltour, informent le public de ce qui est fait contre lui et en son nom


Découvrez d'autres articles :

Laisser un message