Lanceurs d’alerte : FRANCOISE NICOLAS, ou comment on devient victime de « raison d’Etat »

Une histoire ubuesque, comme on n’en voit qu’au cinéma.
Françoise Nicolas travaillait dans l’ambassade française du Bénin, où elle a été témoin d’irrégularités comptables et de dépenses fictives. Elle a fait remonter les informations à sa hiérarchie, mais son sens de l’honnêteté lui aura valu… une tentative de meurtre.


 

Découvrez d'autres articles :

  • 6 Questions au Professeur Marescaux6 Questions au Professeur Marescaux Depuis 2007, Christian Marescaux, professeur en neurologie à l’hôpital Hautepierre de Strasbourg, alerte sa hiérarchie sur les dysfonctionnements du pôle radiologie, […]
  • Françoise Nicolas, lanceuse d’alerte au quai d’OrsayFrançoise Nicolas, lanceuse d’alerte au quai d’Orsay Fonctionnaire au Quai d’Orsay en arrêt de travail depuis 2015, Françoise Nicolas a subi toutes sortes de harcèlements pour avoir joué le rôle de « lanceur d’alerte » […]
  • Quelle justice pour la démocratie ?Quelle justice pour la démocratie ? Eric Alt (Anticor) est l'invité de la dernière émission de la série "Lanceurs d'alerte" sur Inter. Il y est question de droit et de morale, du procès Médiator avec une […]
  • Françoise NicolasFrançoise Nicolas Fonctionnaire du Ministère des Affaires Etrangère au Bénin en charge des bourses missions invitations, Françoise Nicolas y a repéré en 2009 et sorti de l’ombre un […]

Laisser un message